Les plus gros gains aux paris sportifs

Accueil » Les plus gros gains aux paris sportifs

Tous les amateurs de paris voudraient décrocher le jackpot qui les rendra riches, et tous ont entendu parler à un moment donné d’un record gain paris sportif qui les a laissés rêveurs. Plusieurs fois ces dernières années, des lots monstrueux ont effectivement assuré la fortune de quelques joueurs, faisant d’eux de petites célébrités. Allons à la découverte de ces gagnants qui ont croisé dame chance elle-même !

5 – Mike Futter : 750 000 livres sterling

2003. L’Anglais Mike Futter tente de faire d’une pierre deux coups en misant sur son propre cheval lors d’une course hippique. Bonne idée, car le trotteur baptisé Monty’s Pass va remporter l’épreuve, lui rapportant un gros gain paris sportif de 400 000 £. Ajouté à cela le prix d’environ 348 000 £ revenant au propriétaire du cheval vainqueur, et le voilà dans les annales. Discret depuis lors, Mike est cependant toujours actif dans le domaine, possédant notamment une dizaine de salles de bingo à Belfast.

4 – Fred Craggs : 1 000 000 de livres sterling

En février 2008, le jour de son anniversaire, un autre anglais nommé Fred Craggs va défrayer la chronique en atteignant la barre du million de livres sterling, toujours au turf. Parieur routinier, le commerçant d’engrais alors sexagénaire place une pièce de 50 pence sur un cumul de 8 courses, en effectuant des choix clairement dictés par l’expérience. Son gain aurait même pu atteindre les 1,4 million £ s’il ne s’était pas bridé avec une limitation de mise, mais il se place tout de même derrière le record gain paris sportif de l’époque. Le plus drôle, c’est qu’il n’apprend la nouvelle que bien plus tard, lors d’un passage ultérieur chez son bookmaker.

3 – Steve Whiteley : 1,45 million de livres sterling

En 2011, le record absolu en matière de pari sportifs a déjà été établi, mais nous y reviendrons. Pour l’instant, les Anglais ont toujours la cote aux courses hippiques, avec Steve Whiteley, alors 61 ans et plombier-chauffagiste de son état, qui va décrocher un gain paris sportif de 1,45 million £ à partir de 2 livres placées sur un billet obtenu gratuitement. Ce jour-là, les coureurs Semicolon, M. Bennett, Black Phantom, Ammunition, Lundy Sky et Lupita remportent tous leurs courses, validant un cumul qui a assuré à Steve une retraite dorée.  

2 – David Oancea : 2,5 millions de dollars US

David Oancea est une véritable star de l’univers des paris sportifs. Ce Michiganais d’origine qui a commencé à parier vers la fin des années 90 lors d’un séjour à Hawaï, est devenu l’un des joueurs les plus célèbres de Las Vegas, ce qui lui a valu le surnom de Vegas Dave. On ne compte plus ses victoires et pronostics gagnants, mais le pic de sa carrière intervient assurément en 2015 ou il tente une folie que lui refuseront d’ailleurs bien des bookmakers.

140 000 $ sur une cote de 30 contre 1 pour les Royals Kansas, lors des World Series de baseball. Un pari handicap qui va l’obliger à répartir la somme chez une quinzaine d’opérateurs. L’ingéniosité s’avère payante, et Dave rafle 2,5 millions $ de gains paris sportifs. Plus fou encore, c’est en réalité sa seconde grosse victoire en quelques jours, ce casse-cou ayant parié 20 000 $ au MMA sur une victoire de Holly Holm contre Ronda Rousey.

1 – Billy Walters : 3,5 millions de dollars US

Revenons en 2010 pour retrouver le plus gros gagnant paris sportif jamais identifié. Considéré par les bookmakers comme ‘’le parieur le plus redoutable au monde’’, Billy Walters a plus de 60 ans d’expérience, une carrière jonchée de pertes notoires et de victoires mémorables. Plus de 2 millions de dollars et une maison perdue avant ses 40 ans, puis la roue tourne. Poker, roulette, paris sportifs, en groupe ou seul, le requin rafle chaque année des centaines de milliers de dollars.

Au mois de février de cette année-là, l’Américain va parier sur une victoire des New Orléans Saints contre les Indianapolis Colts, lors du Super Bowl XLIV décisif pour le titre NFL de la saison 2009. Cette option ainsi que quelques autres prises sur le match lui rapporteront 3,5 millions $, battant en passant son propre record de 2,2 millions $ établi en janvier 2007. Aujourd’hui multimillionnaire après quelques ennuis judiciaires, il continue à suivre de près l’évolution de l’industrie.

Les records français

En France aussi, il y a quelques cas de gains faramineux qui méritent d’être cités. Le record absolu est détenu par un joueur talençais anonyme qui a décroché près de 2,9 millions d’euros sur une grille de Loto Foot de la Française des jeux 15 en septembre 2008. Il faut toutefois noter qu’il s’agissait d’un pari physique et non en ligne, et que l’ARJEL ne régissait pas encore le secteur.

NC : 295 000 euros

En janvier 2014, quelqu’un établit chez Betclic un record paris sportif qui va tenir 8 ans. Un combiné à risque de 14 sélections pour une mise de 1 296 € sur l’ancienne formule Betclic 14 (possibilité d’utiliser des jokers), qui a rapporté 295 709 €. Du joueur, on ignore tout sauf un vague pseudonyme, NC.

Rorodugat : 306 000 euros

Après un premier coup d’éclat en 2018 (60 000 € remportés sur 10 jours), Romain « Rorodugat », un Lyonnais de 24 ans à l’époque a validé en décembre 2019 la plus grosse cote gagnante aux paris sportifs de l’histoire de Winamax. 12 euros placés sur un combiné de 16 matchs de foot dans 7 championnats, une cote de 15 974,88 pour un paiement potentiel de 191 000 €… obtenu après deux jours de stress. Et récompensé par un combo booster de 115 000 € du bookmaker qui porte le tout à 306 000 euros.

Grégory Caubet : 399 000 euros

Le plus gros gain paris sportif chez Winamax est par contre le fait de Gregory Caubet, alias Truiton31. En mars 2020, ce Toulousain alors âgé de 39 ans, ancien professeur de krav-maga, risque 500 € sur un combiné de 21 évènements au football, au basketball, au tennis et au biathlon. Après 20 sélections validées, il a rejeté un cash out de 292 000 euros pour aller cueillir son prix de 199 480 € à l’Allianz Arena lors de la victoire du Bayern Munich sur Augsbourg, ainsi que son booster de 199 981 €. Et dire que Gaël Monfils a failli tout faire rater !

Une parieuse anonyme : 593 000 euros

2020 a décidément démarré sur les chapeaux de roue en France, car deux mois plus tôt, c’est une parieuse de Seine-et-Marne qui a raflé 593 493 € chez Parions Sport. La dame a eu l’idée aussi saugrenue que brillante de reprendre exactement le combiné de 14 matchs des championnats de foot anglais et français établi par son mari et son père… mais à l’inverse. Probablement le plus gros paris sportif chanceux de sa vie !

Jérôme

La plus grosse cote paris sportif validée en ligne sous l’ère ARJEL (depuis 2010) est le fait de Jérôme, 23 ans. Inscrit sur Betclic le 16 janvier 2021, le Bordelais a mené une offensive fulgurante. Initialement 400 euros sur la victoire de Troyes Vs Sochaux pour en gagner le double, puis des remises en jeu successives qui vont lui rapporter un joli pactole au bout d’un mois. Le weekend du 13 février, il va tenter le coup de sa vie en pariant quasiment tout son solde sur 7 matchs nuls en Bundesliga. 6 vont se réaliser, lui rapportant 890 000 €, un record sur Betclic.

On peut citer les cas de Jérémy, l’ouvrier alsacien célèbre pour avoir remporté 259 532 € à la Coupe du monde 2018, et James Adducci, le sulfureux Américain qui a misé 85 000 dollars US sur Tiger Woods en 2019 pour en remporter 1,2 million. Selon certains experts, le plus gros gain paris sportif au monde proviendrait des World Series de baseball 2017, ou un mystérieux parieur anonyme issu d’Europe de l’Est aurait raflé 14 millions de dollars US.

Copyright 2022 Paris Sportif.org